Hocus Pocus

Mes oracles et tarots

Pour inaugurer la catégorie Hocus Pocus, voici un article qu’on m’a pas mal demandé. À savoir : qu’est-ce que j’utilise pour tirer les cartes ? Comment ? Pourquoi…? Comme beaucoup de personnes je pense, j’utilise aussi bien les oracles que les tarots, même si, en fait c’est un peu la même chose et que la différence entre les deux réside surtout dans le support et l’utilisation que vous en faites. Je vous explique tout ça illico presto.

Y a-t-il une différence entre Oracles et Tarots ?

Les informations qui suivent sont tirées du site Graine d’Eden

Effectivement, ce n’est pas tout à fait la même chose mais la nuance est subtile. Contrairement au tarot, l’oracle n’est pas un type de jeu. Un oracle est un message interprété à partir d’un événement, d’un objet; ce qui sert de support à cette interprétation. Donc les cartes, en tant que support, sont des oracles… au même titre que les runes, le marc de café, les feuilles de thé et tout autre type d’oracles. C’est là que la nuance est à clarifier car si les cartes sont des oracles, le tarot est également un oracle (si t’es déjà perdu·e, respire un grand coup et fais-toi un thé, ça va bien se passer). En fait l’abus de langage fait qu’on dit « oracle » mais en réalité on devrait dire « cartes oracle » lorsqu’on parle du support « carte » puisqu’il existe d’autres supports.

Tous les supports peuvent servir d’oracle finalement. Il y a les supports universels et connus du grand public (comme ceux cités plus haut), et puis il y a votre méthode perso. Si vous lisez des messages dans vos coquillettes Lustucru alors c’est ok! Quand on parle de divination, il est intéressant aussi de préciser qu’un oracle n’a pas pour seul et unique but de prédire l’avenir. C’est une de ses multiples fonctions mais vous en faites l’utilisation que vous voulez . Le but ici est d’interpréter un message et ce dernier peut être lié à moult domaines de votre vie.

Du coup, concrètement, la différence entre un oracle et un tarot c’est que les mots « oracle » ou « cartes oracle » rassemblent tous les types de cartes qui ne sont pas des tarots. Un jeu de tarot peut servir d’oracle mais il se différencie des autres jeux car il a une nomenclature qui lui est propre. Il se compose de 4 séries de 14 cartes qu’on va appeler les arcanes mineurs (nommés « bâtons », « épées », « coupes » et « deniers ») et de 22 cartes illustrées de scènes, figures ou symboles appelées arcanes majeurs. C’est cette structure particulière qui permet de le reconnaître (et donc de le différencier ). Certains créateurs·rices proposent des jeux de tarot en s’appropriant les arcanes et en proposant des styles de séries qui vont différer un peu (le bâton va devenir une baguette, l’épée un couteau, la coupe une fiole etc.). Mais tant que le jeu a cette nomenclature, c’est un tarot.

Si vous voulez approfondir le sujet, je vous renvoie à l’article très intéressant d’Eve Korrigan, alias Graine d’Eden puisque c’est son métier ! N’hésitez pas non plus à visionner la vidéo qu’elle a faite à ce sujet.

Comment je choisis mes jeux ?

J’ai attendu très longtemps avant de sauter le pas. J’ai beaucoup étudié, comparé les différents types de jeux et puis j’ai attendu que LE jeu se présente à moi. J’ai cherché, fouiné, scruté les boutiques et les shops Etsy et puis j’ai eu LE coup de foudre

pour mon premier jeu.

J’ai une affinité particulière avec les jeux auto-édités de créateur·rices. Les jeux « grands publics » (si on peut dire ça comme ça) ne m’attirent pas du tout. Par exemple le tarot de Marseille, le Lenormand ou encore les oracles de Béline ne m’ont jamais fait envie. Je suis extrêmement sensible au design d’un jeu. Je sais qu’il y a des gens qui s’en fichent ou que ça ne touche pas plus que ça. Mais je suis très visuelle et très esthète, aussi bien dans mes interprétations que dans la vie en générale. Si le design et le style d’un jeu ne m’attirent pas, aucune chance que j’en tire quoi que ce soit. Ce n’est pas forcément une question de beauté car c’est très subjectif. Mais il faut que les illustrations me parlent, me bouleversent ou en tout cas déclenchent quelque chose de fort en moi.

Mes critères de choix sont donc :

  • le style graphique du jeu
  • les créateurs ou petites maisons d’édition
  • la qualité des cartes (je trouve que c’est très important pour la manipulation du jeu)
  • le prix. J’ai beau aimer les decks et avoir la collectionnite aiguë, je ne vais pas au delà d’un certain prix (généralement 50/60€ grand max pour un jeu que j’estime vraiment dinguissime !)

Mes cartes oracles

Le Wychwood Oracle – par Mai – Auto-édité- 25,90€

Mes oracles

La créatrice s’appelle Mai et a une boutique Etsy absolument démente. C’est le premier jeu que j’ai acheté. C’était lui mon premier coup de foudre. J’ai aussi deux autres jeux de sa collection dans mon panier Etsy depuis des plombes ! Ils viendront sûrement compléter cette sélection un peu plus tard.

Mes oracles
Mes oracles

Ce jeu ne m’a pas quittée pendant très longtemps. J’adore le format et j’adore que le guide (très appréciable quand on débute) soit au format carte lui aussi. Il est également très light et ne propose que des mots clés. J’apprécie particulièrement ce choix de la part de l’auteure parce que contrairement à un guide très complet, ça permet de se sentir beaucoup plus libre dans l’interprétation. Je trouve le graphisme magnifique et surtout il me correspond totalement. Beaucoup de gens me disent que j’ai une forte connexion avec l’époque victorienne – coucou Marianne si tu passes par là – qui me parle énormément dans beaucoup d’aspects de ma vie. Y’a qu’à voir mon mariage ^^ . La qualité des cartes est aussi très très bonne (310g/m2).

Il est composé de 32 cartes (+ les cartes guide) utilisables en tirage à l’endroit et à l’envers. L’auteure en a d’ailleurs tenu compte et précise les mots clés selon le sens du tirage. Seul bémol éventuel, il n’existe pas en français. Mais vous pouvez très bien traduire ou vous faire traduire les mots clés et garder la traduction dans la pochette.

Je me sers de ce jeu quand je veux faire un tirage rapide et efficace. Je le sors de sa petite pochette, je m’installe et je tire. Point barre. Pas de préparation ou de médiation avant. C’est vraiment un jeu que j’adore pour les tirages spontanés. Je le considère comme un « grigri » que j’aime avoir dans mon sac.

Le petit oracle de la fôret – par Jessica Le
Editions Contre-dires – 12,90€

Mes oracles

Cet oracle, je l’ai découvert tout à fait par hasard et j’ai été tout de suite attirée par les illustrations absolument beaucoup trop mignonnes et son format atypique. Le principe est simple, on ouvre la boîte et on tire une carte. J’adore la dorure sur les tranches qui rajoute vraiment une touche mystique. Le format des cartes et du coffret en font un jeu qu’il est facile d’utiliser à la maison en posant la boîte sur un meuble ou à emporter avec soi (quitte à ne prendre que les cartes dans un petit pochon). Il est composé de 40 cartes à message.

Mes oracles

C’est un jeu que j’utilise quotidiennement pour des tirages d’affirmation. C’est à dire que je vais laisser la carte sortie toute la journée, à portée de vue, et son message devient alors mon mantra du jour. Qui plus est le thème de la fôret est un thème qui résonne particulièrement fort en moi. C’est toute mon enfance, les cabanes dans les bois, les heures passées à grimper aux arbres. C’est un univers qui me semble doux et réconfortant et qui a pour moi quelque chose de sacré et de vivant.

Les oracles d’Eve Korrigan
Editions contre-dires – 13,90€ l’un

Alors non, je ne travaille pas pour elle hein, j’ai juste eu un énorme coup de coeur pour sa trilogie de coffrets et pour son travail en règle général.

Eve a une façon de parler des cartes qui m’inspire beaucoup et elle m’a énormément aidé dans les débuts de ma pratique. Son site et sa chaîne Youtube sont une mine d’informations pour les débutants.

Mes oracles
Mes oracles

J’ai d’abord trouvé Le Petit oracle de la création, grâce au Petit oracle de la fôret puisqu’il est édité par la même maison et dans le même format. J’ai eu énormément de mal à me l’approprier, celui-là. Je ne sais pas trop dire pourquoi. Je pense que c’est la façon d’écrire les messages et le style littéraire qui étaient très différents des jeux que j’avais déjà. Mais en l’utilisant en tirage quotidien comme Le Petit oracle de la forêt, j’ai réussi à lui trouver sa place. C’est aussi un oracle que j’aime beaucoup utiliser quand j’ai des blocages créatifs ou un déficit d’inspiration . Il m’aide souvent à voir le problème sous un angle différent et à aborder autrement mon projet en cours. Il est composé de 60 cartes réparties en plusieurs catégories.

Mes oracles

Ayant découvert le travail d’Eve grâce à ce coffret, j’ai ensuite appris qu’elle en avait sorti un autre du même genre (même format, même idée de fonctionnement), Le Petit oracle de la magie. Je ne m’y suis pas intéressée tout de suite mais lorsque que je l’ai découvert (dans la vidéo promotionnelle d’Eve qui est apparue de façon random sur mon feed Youtube) j’ai halluciné ! Cet oracle est un outil magique à tout faire. Je trouve géniale la façon dont il a été pensé. C’est un genre de mini grimoire/autel/malle de sorcière portative !!! Tout y est : les éléments, les couleurs, les planètes, les plantes, les phases de la lune… de quoi créer un rituel ou répondre à un problème bien particulier. Le tout dans une petite boîte trop mignonne.

Mes oracles

Je trouve ce concept hyper intéressant, du coup c’est mon compagnon de déplacement officiel. Et j’aime bien aussi l’idée de ne pas avoir de matériel mais juste des cartes parce que la pratique sans matériel n’est pour moi pas moins efficace. C’est un débat qu’on a souvent avec les « consoeurs sorcières » parce que la vague tendance « Witchstagram » pousse clairement à la consommation et à l’achat de matériel « instagramable »… sauf que le but n’est pas là du tout, du tout. Ce qui compte c’est l’intention. J’ai fait un rituel de pleine lune où, pour pallier l’absence de cloche dans ma panoplie de sorcière, j’ai fait tinter des couverts Ikéa. Et ça s’est très bien passé !

Pour clore cette trilogie, il y a Le Petit oracle victorien qui est paru tout dernièrement (au mois de mai, seulement à cause des conditions sanitaires liées au Covid-19 la sortie a pris un retard considérable et je ne l’ai reçu que fin juin). Je peux difficilement vous faire un retour objectif étant donné que je ne l’ai que depuis très peu de temps. Néanmoins je vous le présente.

Mes tarots

Quel choix cornélien ça a été ! J’ai eu beaucoup de mal à trouver un tarot qui corresponde à l’idée que je m’en faisais. Les tarots style Marseille ou Raider Wait ne me tentaient absolument pas. J’ai eu un énorme crush pour cette

créatrice et son Antic anatomy tarot. Manque de bol pour moi, il est sorti en France presque deux ans plus tard à moitié prix ! Ce qui m’a fait craquer pour l’édition française (j’étais très curieuse de lire les traductions du guide et comme il ne coûtait qu’une vingtaine d’euros…).

Mes oracles
Mes oracles

J’en ai un autre, auto-édité également en attente de réception. Je ferai donc un edit quand je l’aurai reçu pour vous le présenter.

J’espère vous avoir un peu éclairé sur la question ! N’hésitez pas à farfouiller le net et les bouquins si le sujet vous intéresse. La cartomancie est une mine d’or de découvertes et c’est un sujet que je trouve passionnant !

2 commentaires

  1. Mais t’as trop le truc pour trouver des decks de folie !!!
    Et grâce à toi j’ai 2 d’entre-eux
    Merciiii

    1. C’est pas moi c’est Etsy 😉 deriiiien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *